Nora Alins

Le sablier de mon enfance s’est écoulé en Dordogne.
Mon statut d’enfant unique a peut-être encouragé ma personnalité solitaire sur des chemins artistiques. Cailloux, écorces, et insectes étaient autant de partenaires de jeu, ils ont aiguisé mon plaisir à observer, collectionner, puis reproduire, et finalement réinventer. C’est en créant que je maintiens ce regard d’enfant : mon travail actuel ne tente que de réinventer l’esthétique fascinante qu’offre la nature et ses matières.

Une de mes premières œuvres d’enfant était un assemblage de bâtonnets de bois que j’avais accroché au tilleul devant la maison et sur laquelle j’avais fait couler du caramel. J’étais curieuse d’observer la cristallisation du sucre sur la structure, le mariage de deux matières qui à priori n’étaient pas faites pour se rencontrer. En fonction de l’intensité de la lumière du jour la structure changeait de teinte et semblait un peu se transformer.

L’intérêt que j’ai développé pour l’esthétique de ces détails de nature et de matière ne m’a jamais quittée. Je m’amusais aussi à changer ma perception des objets en les regardant de très près ou en plissant les yeux de sorte qu’ils se transforment en masse de couleur floue. J’ai découvert avec délectation par ce biais la possibilité d’être acteur de sa perception du monde et le désir de devenir artiste.

Mon travail est essentiellement un travail de recherche de formes et d’esthétiques, directement inspiré de la diversité naturelle. C’est un travail du détail dans le tout et du tout dans le détail.

Mon envie de créer se base avant tout sur ce sentiment. : Il s’agit de la sensation que me procure la conscience de la distance entre la notion de réel et de surréel.

Je m’amuse à penser que ce que je fais aujourd’hui, c’est ce que je fais depuis toujours.

CONTACTEZ-MOI

© nora alins - artiste par nature/peintre sensible/céramiste contemplative
webdesign :: patrice willemy - www.desiwy.com
2018 - tous droits réservés